evea aktuell
allgemeine informationen
satzung
die strukturen
kontakt
impressum
en franšais

Dr. Léon Hallet, Président de la section belge
  La section belge

Une idée
Celle de Pierre Nothomb, écrivain et homme politique belge, en vue d'éveiller et de favoriser le développement et le dialogue transfrontalier entre les quatre pays constituant le massif ardennais. La section belge est fondée à l'instar du groupement européen des Ardennes et de l'Eifel en 1955. Le but de cette section était de devenir un relais en Belgique des objectifs du groupement international, c'est-à-dire de favoriser et de promouvoir le caractère des quatre régions, de se préoccuper des problèmes communs et de favoriser les contacts enter les autorités et les habitants des différents pays.

En 1958, les journées internationales du groupement européen des Ardennes et de l'Eifel sont organisées à Bouillon les 13 et 14 septembre. Les commissions réunies rassemblent différents spécialistes des quatre pays sur diverses thématiques. A cette occasion sont réunis les commissions des historiens et folkloristes, des réserves naturelles, une réunion des poètes des Ardennes et de l'Eifel et une assemblée des bourgmestres et maires des petites villes historiques. L'objectif était de renforcer les liens et de créer une chaîne de collaboration entre les villes. Le colloque fut l'occasion
de manifestations culturelles sur le territoire de la commune de Bouillon

Un manifeste
En 1971, la section belge publie un manifeste pour un développement équilibré de l'Ardenne. Ce manifeste avait pour objectif la redéfinition des enjeux en refusant la désertion des habitants des villages et de l'Ardenne en général et d'encourager le développement économique et un aménagement harmonieux du territoire ardennais. Le maintien de la qualité environnementale est une des priorités mentionnées dans le manifeste. La section belge a pu plaider pour un plan de développement global
en Ardenne belge et a fondé les bases des principes du „développement rural“ et valoriser les apports bénéfiques d'une coopération transfrontalière dans le cadre d'actions communes pour résoudre des problèmes qui se posaient dans les diverses régions partenaires.

Un autre axe de ce manifeste fut la volonté de sensibilisation de toutes les instances et de tous les citoyens intéressés au développement de l'Ardenne. Le manifeste se conclut par un appel à tous les acteurs locaux et aux différents pouvoirs publics afin d'unir leur force pour un objectif commun: le développement de la zone rurale au sud-est de la Belgique.

Des manifestations internationales
La section belge a organisé en alternance avec les autres pays membres des congrès internationaux réunissant des acteurs locaux et des spécialistes sur diverses thématiques. Le fil rouge de ces congrès était le développement de l'espace rural ardennais, l'amélioration de la qualité de vie de ses habitants, la préservation et la valorisation du patrimoine ardennais.

1970:
assemblée plénière qui s'est déroulée à Arlon réunissant près de 300 délégués fut une des première manifestation de dimension internationale où l'on a réfléchi et plaidé pour une "Europe des régions".

1975: le colloque qui s'est déroulé à Houffalize fut consacré aux "zones défavorisés et à la politique européenne".

1984: Le congrès international s'est déroulé à Vresse sur Semois.

1988: congrès international à Lessive qui portait sur "le défi de la télécommunication en milieu rural"

1992: le congrès portait sur l'avenir de l'espace rural dans les quatre Ardennes. Cette manifestation s'est déroulée à Carlsbourg. L'ambition de cette rencontre internationale était de mettre en garde contre les dangers d'un déclin du tissu rural tant aux points de vue humain, forestier et paysager. Ce colloque insistait particulièrement sur les besoins d'un programme de développement rural intégré et le colloque fut une occasion de mettre en avant le décret du conseil régional wallon du 6 juin 1991.

1996: le congrès portait sur la préservation et la valorisation de l'eau dans les quatre ardennes. Ce colloque s'est déroulé à Arlon, à la Fondation Universitaire Luxembourgeoises et fut l'occasion de mettre en avant les études et les recherches menées dans ce cadre par des personnes menant une réflexion sur ce thème dans les différents pays. Ce fut aussi l'occasion de montrer le travail menée à Arlon et le début de la réflexion menée dans le cadre des contrat rivière, notamment celui du bassin de la Semois.

2000: la valorisation et la préservation des paysages de l'Eifel et des Ardennes furent les thèmes autour duquel fut organisé le congrès d'Houffalize. Ce congrès permis à des spécialistes de renommée européenne de montrer des exemples de bonnes pratique et de politique volontariste pour la protection durable du paysage en tant que patrimoine commun.

2003: inauguration des locaux de la section belge du groupement européen des Ardennes et de l'Eifel qui sont situés dans le centre de tourisme à Daverdisse. Ce colloque permis d'insister sur la politique culturel en tant qu'atout de développement pour des régions comme Ardennes-Eifel. Ce colloque a été l'occasion e faire découvrir l'Académie d'été à des participants allemands et luxembourgeois. La même année, la section belge du groupement européen des Ardennes et de l'Eifel ont fait don à la ville de Bouillon d'un vélum qui fut inauguré au Bastion de Bourgogne au pied du château de Bouillon, à l'occasion du concert de musique classique. Le même vélum sera utilisé chaque été pour un concert d'un pianiste de renommée internationale
et pour enrichir l'offre en matière de tourisme culturel sur le territoire de l'Ardenne
belge méridionale.

Présidents et secrétaires de la section belge
Baron Pierre Nothomb Président   Anne-Marie Reginster-Bragard Secrétaire
Jacques Reginster Président   Jean-Pol Poncelet Secrétaire
André Collard Président   Jean-Pierre Lambot Secrétaire
Charles-Ferdinand Nothomb Président   André Minguet Secrétaire
Dr. Léon Hallet Président   Marcel Lambrechts Secrétaire
      Bruno Echterbille Secrétaire

[ retour ]
   
zum Seitenanfang